"Swan Songs" Chocolate Genius Incorporated

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://www.adnsound.com/wp-content/uploads/ChocolateGeniusInc%E2%80%93Swansongs.jpg

 

 

"Heureux chocolat, qui après avoir couru le monde, à travers le sourire des femmes, trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche" A. Brillat-Savarin

 

Le song-writer new-yorkais est de retour avec un album paru chez No Format, il s'agit de Marc Anthony Thompson et de sa petite troupe. Reconnu par ses pairs, un peu moins par le public, ses collaborations avec des artistes de renommées mondiales, Bruce Springsteen entre autres,  lui permettent de continuer sa carrière dans une tranchée très cohérente et ce depuis son premier album sorti en 1984.

 

Il y aura chez cet artiste atypique un degré de religiosité dans ses compositions. Depuis "God Music" en 2001, on a l'impression qu'il recherche une certaine forme de transcendance dans son oeuvre. Ce travail n'est pas explicite mais se ressent assez fortement. D'une part, l'influence gospel en est un des fondements. "Kiss Me" traduira bien ce courant. D'autre part, les sonorités planantes et sa voix angélique nous transporte littéralement.

 

On appréciera ces passages au dessus des nuages, l'album commence d'ailleurs par une sorte de flou semi organique avec "She smiles (Gently)". L'arrivée de la guitare pop fait d'ailleurs un peu mal car en ce début de disque, on rêve à penser que Choclate Genius a viré de bord et qu'il nous proposera ainsi de l'ambient électro-acoustique de qualité. Faux semblant... Par ailleurs, "How I Write My Songs" fait que l'album s'essouffle un peu par cette banalité fastidieuse.

 

Au contraire "Enough For You" et "When I Lay You Down" s'assument beaucoup plus pop et le rendu n'en est que meilleur. On aura l'occasion de se frotter et des morceaux un peu plus "expérimentaux" avec la fantastique "Lump", une très bonne recette à la Tom Waits qui fait toujours plaisir, et "Mr. Wonderful", légère lévitation.

 

En Bref : Un excellent divertissement. On prendra un plaisir intense à écouter cet album même si les codes ne sont pas assez bousculés.

Publié dans Musique

Commenter cet article