"The Serge Gainsbourg Experience" The Serge Gainsbourg Experience

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://www.live-boutique.com/site/local/cache-vignettes/L500xH503/SGE_photo_album-8a39a.png

 

 

 

"On peut pardonner, mais oublier, c'est impossible." H. de Balzac

 

Cette année sera l'année Gainsbourg, ne nous mentons pas. Le 2 mars prochain, cela fera 20 ans que l'artiste nous aura quitté. En voilà du coffret collector, de la compilation "hommage", du DVD, du bouquin, toute la panoplie culturelle. Et l'année commence avec The Serge Gainsbourg Experience et son album éponyme. Nous verrons par la suite que l'originalité du nom du groupe est au niveau de la singularité des interprétations.

 

On ne va pas y aller par quatre chemins, cet album est insupportable. Il nous aura fallu entrecouper les écoutes d'un brin de musique baroque pour nous rafraichir le gosier. C'est un massacre du mythe Gainsbourg, il faut avoir perdu toute éthique pour réaliser un album comme celui ci. Il faut déjà un sacré courage pour reprendre du Gainsbourg mais si c'est pour en faire ca, il fallait s'abstenir.

 

On perd toute la légèreté gainsbourgeoise avec des arrangements inappropriés voir complètement clichés. Et il n'y a pas que la légèreté qui se voit estropier mais toute l'émotion qui peuplait les chansons originales au profit d'une énergie pop-rock de bas étages. Dans "Valse de Melody", l'accompagnement minimaliste est bien vu mais le chant est ridicule. Du poète on passe au vieillard à l'agonie dans un service de soins palliatifs.

 

Et à chaque morceau, on fait état des choix stupides du groupe. Le manque d'inspiration est évident, on n'assistera à aucun moment à une déstructuration complète des versions originales. L'alternance entre français avec l'accent et anglais n'est pas remarquable non plus. En point positif, on peut noter le choix de quelques chansons moins connues du public comme "SS In Uruguay". Le jeu du guitariste est aussi très appréciable mais mal employé au sein de ce groupe.

 

En Bref : Carton rouge, futurs adaptateurs gainsbourgeois, soyez prudents nous serons intraitables. La compilation "Mr. Gainsbourg revisited" et la BO du film de Joann Sfar feront dates, pas l'Experience Segre Gainsbourg.

Publié dans Musique

Commenter cet article

Wiill 23/01/2011 21:30


En effet, cette année tout va être bon pour essayer faire revivre le poète. Malheureusement avec cette tentative la magie ne prend pas plus que de la mayonnaise. On ne va pas se voiler la face
:
On s'ennuit à mourrir, plus de saveur et de punch dont regorgeaient les versions originales (même pour les interprétations qui tendent à s'en rapprocher), des digressions musicales pas très
judicieuses pour la majorité (des solos qui partent en cacahouète).Comme dit dans l'article "Valse de Melody" juste une ré-interprétation qui passe totalement à côté de l'esprit même du titre. Et
la mollesse de "Requiem pour un Twister". Bizarrement la voix rauque ne passe pas sur du Gainsbourg.
Dommage, pas pour cette fois!