"Philippe Katerine" Katerine

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://static.actustar.com/img/photos/news/16913-philippe_katerine_et_ses_parents.jpg

 

 

"La chanson d'un bicycliste / Qui était dada de coeur / Qui était donc dadaïste / Comme tous les dadas de coeurs"

T. Tzara

 

Sur la couverture, il pose avec ses parents, photo de famille on ne peut plus banale. C'est non sans une certaine ironie que Katerine se montre ainsi aux yeux des auditeurs. On connaît le personnage plutôt extraverti et original dans le bon sens du terme. Tantôt dandy ludique, tantôt barde dada, l'homme propose de multiples visages à ceux qui oseraient le suivre hors des sentiers battus. Ainsi depuis le début de l'année, Katerine, Francis et ses peintres publient des reprises du répertoire français (de NTM à Garou & Céline Dion).

 

Une fois de plus, Katerine arrive là où on ne l'attend pas. Après le succès de "Robots Après Tout", son instrumentation électro et ses concerts rock, Katerine revient avec un album très pop rock flirtant jazzy sur quelques titres dont "La Musique". Très minimaliste dans sa façon de faire, les chansons s'articulent autour des mêmes timbres et de thèmes qui vous resteront dans la tête toute la journée. "La Reine d'Angleterre" ne serait elle pas une réponse au "God Save The Queen" des Sex Pistols ?

 

On retrouvera la veine des anciens albums avec des chansons comme "Il Veut Faire Un Film" qui aurait pu apparaître sur "Huitième Ciel". L'énergie rock permet à Katerine d'extérioriser toute son énergie. Nous imaginons déjà la liesse qui s'emparera de la foule lors des versions live de "Liberté". On appréciera également "Musique d'Ordinateur", véritable épopée musicale.

 

Ici Katerine a opté pour de très courtes chansons (2 minutes en moyenne). En effet, il surjoue du comique de répétition et cela ne marche que pour un très court moment. Il est d'ailleurs assez difficile d'écouter le CD d'une seule traite car toutes les chansons sont structurés de la même façon. On respirera allègrement avec la contemplative "Sac En Plastique" et la tourbillonnante "Parivélib". Pour cet album, Katerine a laissé de coté les chansons récitatives bourrés de détails.

 

En Bref : Un album très difficile à suivre, la simplicité de l'oeuvre la rend répétitive. Certains parleront de redondance mais l'ensemble reste très musical. Ami dada, tu ne peux passer à coté de ce monument.

Publié dans Musique

Commenter cet article