"The One You Left Behind" The Crooked Spoke

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://4.bp.blogspot.com/_PVxpiiDZv7Y/S_Fl6HVsQsI/AAAAAAAAAiQ/7RDHPyzPgyw/s320/crooked.jpg

 

 

 

Musique nordique, des petits personnages aux regards souriants, les lèvres au bord des larmes, ils ont été dessiné par Youri Norstein et c'est déjà un miracle.

 

Ils sont deux danois et voilà leur première galette. Un album bien gentil comme on dit. C'est "Hang Ten" qui a attiré nos oreilles pour se livrer à notre critique. Le mélange électro / acoustique est une recette infaillible. La batterie gardera tout le long cette fraîcheur et c'est ainsi qu'on bascule tendrement du coté pop. Les claviers un peu cheaps, que l'on retrouvera sur "Low Down" par exemple, assureront la mélancolie vintage.

 

On aura aussi le plaisir de se dandiner sur des influences jazz, une des réussites de l'album. "Black Tower Hotel" jazzera sur l'introduction avant que la guitare s'adonne à ses amours rock du vieux temps. Cette chanson pourra rappeler à certains Nancy Sinatra. Quant à la batterie, elle virera swing à plusieurs passages, notamment sur "Strange Walk". Avec ce morceau, on aura affaire à une course effrénée dans un environnement proche des Triplettes de Belleville.

 

Hélas, les longueurs s'enchaînent très rapidement. Les morceaux n'avancent guère, ils se suivent et se ressemblent. Les structures sont banales. Voilà de la musique placée sur l'autoroute du convenu et il ne s'agira pas d'empiéter sur la bande d'arrêt d'urgence. Le son est agréable mais rare sont les moments où l'on ne s'ennuie pas. A certains moments, nous avons cru entendre du Air mais discount. "Sneaking" reste sur place durant six longues minutes.

 

Le blues de "The One You Left Behind" est agréable avec cette voix grave inattendue mais on a l'impression qu'une fois les trois premières minutes passées, le titre repart au début et recommence la chanson sans la voix. On est finalement assez heureux de voir la fin arriver, nous avons eut l'impression de passer une éternité à écouter ce CD. On appréciera le mélange des timbres même si celui ci est ridicule au vu des mélodies proposées. Les samples rattraperont sans doute l'ensemble... ou pas.

 

En Bref : Le risque sera le salut de ce groupe plaisant mais peu inspiré...

Publié dans Musique

Commenter cet article