"The Killer Inside Me" de Michael Winterbottom

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://images.allocine.fr/r_760_x/medias/nmedia/18/73/06/17/19458313.jpg

Un estomac fragile, des yeux frileux, des mains protectrices, "le dégoût très sûr", si vous réunissez ces conditions, nous ne vous conseillerons pas ce film.

 

Le Pitch : Lou est un jeune gentleman des années 50 travaillant pour le bureau du shérif de Central City, petite ville du Texas. Il cache en son fort intérieur des pulsions meurtrières terribles.

 

Attention ce film est interdit au moins de 12 ans et les scènes de violence ne laisseront personne de marbre. L'atmosphère n'est pas spécialement malsaine mais le fait que le réalisateur s'attarde sur les meurtres à mains nues de deux femmes n'y est pas pour rien dans la censure. Cependant une chose est certaine, c'est un choix esthétique de Winterbottom qui fait l'impasse sur les meurtres des hommes. Les images en deviennent plus violentes.

 

Voilà, la parenthèse Violence est close. Casey Affleck est particulièrement convaincant dans ce rôle pas si évident mais il donne au personnage une certaine tranquillité vis à vis de ses actes qui colle parfaitement au titre du film. Le tueur fait parti intégrante de lui et tout cela lui parait naturel. En même temps, il comprend que ce n'est pas dans le fonctionnement de sa société et saura cacher sa terrible vérité.

 

Malgré tout, Michael Winterbottom esquive un peu le sujet et réalise un polar quand certains peuvent attendre une sorte d'introspection dans la tête du tueur. Il y avait aussi une certaine appréhension et de l'espoir quand on voit le réalisateur de "Butterfly Kiss" s'intéresser à un tel sujet. Nous attendions un peu plus de tension dans ce film à la manière de "No Country For Old Men" des frères Cohen. L'ambiance se rapproche de ce genre de films mais ne l'assume pas pleinement.

 

L'histoire se dévoile très vite d'elle même ce qui amène quelques longueurs. En effet, certaines scènes sont complètement inutiles. Ce film manque cruellement de rythme malheureusement. La mise en scène est banale mais efficace. On notera un effort certain pour la scène de fin qui laisse le spectateur sur une assez bonne impression. De plus l'univers et l'époque semblent très réalistes, le film n'en sera que plus concret.

 

En Bref : Un film divertissant qui se regarde comme on lit un roman de gare. Il ne fera pas date dans la filmographie de Winterbottom mais reste une bonne sortie pour l'été.

 

La Bande Annonce : Ici

Publié dans Cinéma

Commenter cet article