"Rock Dust Light Star" Jamiroquai

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://www.moimateo.com/wp-content/uploads/2010/10/Jamiroquai-Rock_Dust_Light_Star-300x297.jpg

 

 

"Lumière profuse ; splendeur. L'été s'impose et contraint toute âme au bonheur" A. Gide

 

Jay Kay est de retour, on n'y croyait plus depuis la performance peu appréciée de "Dynamite". Cinq ans plus tard, on distinguera la même ambiance et une réalisation similaire. Autant vous dire que les fans ayant été déçus par "Dynamite" ne retrouveront pas la fougue d'antan avec ce nouvel opus. L'équipe est toujours composée de Derrick McKenzie à la batterie, Rob Harris à la guitare et l'excellent Paul Turner à la basse.

 

Il faut dire que le funk est toujours là, mais l'acid jazz a bel et bien disparu. On oscille vers un style qu'on pourrait nommer pop-funk avec en plus de fortes influences disco. Cet album a été fait pour la scène nous expliquait Jay Kay, ca ne trompe pas. Les thèmes sont pimpants et brillants comme si l'âge préférerait privilégier l'énergie à la subtilité. Moins de frasques fantastiques dans les parties de basse et de batterie. Les cocottes à la guitare basculent même dans le rock avec "Hurtin" par exemple.

 

On a donc de la pop très bien réalisée, en témoigne le titre "White Knuckle Ride" mais il ne fallait pas s'attendre à beaucoup plus de la part du groupe. Jamiroquai est donc exactement à la place où on l'attendait, ça ne peut être qu'une réussite même si nous faisons partie des nostalgiques de la première époque, celle de "The Return Of The Space Cowboy". "Lifeline" pourrait être chanté par Michael Bublé, mélange de jazz vocal et de variété américaine.

 

"She's A Fast Persuader" redonne un petit coté mystique à l'album avec ce rythme endiablé et des synthés planants. Dans ce morceau on retrouve des éléments de "A funk Odyssey". Mais c'est la structure de la ballade qui règne en maître sur toute la longueur du CD. "Goodbye To My Dance" et "Blue Skies" illustrent bien cette tendance.

 

En Bref : De la pop de qualité, l'esprit initial de Jamiroquai s'éteint peu à peu mais l'ensemble est fait de telle sorte qu'on ne peut éviter de remuer la tête, un sourire aux coins des lèvres à l'écoute de ce nouvel album.

Publié dans Musique

Commenter cet article