"Qolors" Tribeqa

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://underdogrecords.fr/WordPress/wp-content/uploads/2010/01/tribeqa-album-qolors-cover.jpg

A mi chemin entre soul / hip hop et world / jazz, Tribeqa nous font part de leur nouvel album aux sonorités éclectiques.

 

17 titres sur ce CD, 2 ans après leur premier opus, le groupe nantais récidive pour un album plein de rebondissements. Les compositions sont étonnantes. Parmi les idées surprenantes, on retrouve le morceau intitulé "Groove Band", totalement décalé au niveau du rythme, la descente sans fin du vibraphone, les soli de guitare et de platines, les choeurs oniriques. Nous avons flashé aussi sur "Vaudoo", incantation rap au groove imparable jonchée de souffles obscurs.

 

L'album est parsemé de "sQit", petites transitions pour la plupart beat box. Ces dernières créent une cohérence et un ciment entre chaque morceau, la chose n'était pourtant pas évidente. Nous avons trouvé très agréable de voir surgir les racines africaines de la musique. Les morceaux "Diena Mogo" et "Ceremony" pourrait parfaitement représenter cette tendance.

 

On retrouve bien l'ambiance du premier album, comme l'écoute du titre "Rose " du début de l'album le laisse penser. Certains trouveront peut être l'usage des cuivres un peu trop abusifs sur la fin de l'album. Au sujet de la fin, nous l'avons trouvé un peu trop rapide : le passage de "Vaudoo" au triptique de fin est un peu trop anticipé. Le lien n'est pas assez préparé. Cette critique vient peut être du fait que nous voulions un album plus long.

 

Les invités rajoutent une dimension supplémentaire et non négligeable à cet ensemble. On aura le plaisir de retrouver Blake Worrell du crew des Puppetmastaz sur le titre "Sands of time".  De même Mauikai apparait sur le morceau "Phatz" et ajoute un pep's de soul.

 

Nous avons noté aussi la volonté de faire des morceaux hors de toutes catégories comme "Dr Jekyll" et "Qartoon". Les titres de ces musiques reflètent à la perfection le contenu qu'on pourra y trouver. Des morceaux dotés d'atmosphères changeantes au gré des samples.

 

En Bref : Un album indispensable à notre gout. Un groupe qui mérite d'être reconnu pour le savoureux mélange qu'il a su faire naitre. Le premier album était déjà une pépite, le deuxième peut s'en vanter pareillement. Ne dit on pas "Jamais deux sans trois" ? Nous l'espèrons car nous ne sommes pas rassasiés du son Tribeqa.

Mention Spéciale : A mettre entre toutes les mains.

 

 

Publié dans Musique

Commenter cet article