"Further" The Chemical Brothers

Publié le par Pacifisme et Rationalité

http://www.thechemicalbrothers.com/buy/img/HiResChems.jpg

 

 

Hey Girls, Hey Boys, Superstars DJs, Here We Go. Le dernier départ pour le train "Star Guitar" ou le vol "Asleep From Day", choisissez bien votre transport favori.

 

Le duo anglais sort ainsi son nouvel album intitulé "Further". Les plus clinquants représentants du Big Beat nous pondent un nouvel opus pas forcément innovant. Ils s'installent confortablement dans le style qui les a vu naître. Ils ont depuis longtemps révéler leurs particularités et ressassent la même rengaine depuis deux albums malheureusement.

 

Le premier morceau se veut une introduction calme et planante, c'est réussi si on veut faire un parfait remake de "Asleep From Day". De plus une introduction de 5 minutes, ca fait beaucoup. Un écho de cette pop planante viendra clôturer un album circulaire. On retrouvera cependant les sons saturés si chers aux Chemical Brothers. "Horse Power" se veut énergique malgré cet horrible sample de hénissement à peine retravaillé.

 

L'énergie et le rythme sont gérés de manière très étrange tout le long du CD. Nous avons eu l'impression que toutes les musiques n'arrivent pas à décoller. On nous propose beaucoup de montées énergiques - par ailleurs les morceaux ne sont construits que de cette manière - mais à aucun moment la montée ne trouve son point de rupture. On a alors à faire à une sorte de montagne russe lancinante avancant au gré des tempos. Ces derniers sont changeants pour donner une impression de mouvement que l'on ne retrouvera malheureusement pas.

 

Malgré ses défauts on retrouvera le son si plaisant de beat acid house avec le titre "Swoon". Surement une des plus grosses réussites de l'album, il s'agit d'un morceau dansant pourvu d'une ambiance glaciale. Les voix rajoutées amèneront un petit coté Martin Gore et New Wave qui n'est pas sans déplaire à nos oreilles exigeantes. "Escape Velocity" passera aussi à la postérité bien qu'il soit sujet au problème des montées en puissances vu plus haut. Ce souci est de taille pour un morceau qui dure 11 minutes et dans lequel on ne trouve pas d'élan monumentale.

 

Le titre "Another World" nous a rappelé Goldfrapp mais c'est sans importance. Cet album est bon pour faire des publicités et toutes autres campagnes marketting. The Chemical Brothers n'ont pas essayé d'en mettre plein les oreilles mais plein les yeux. Les 8 titres sont maquillés comme des voitures volées. Leur intérêt en est bien moindre. A noter : le CD est concu comme un set de DJ, sans ruptures une fois de plus. Il vous sera aisé de le passer à la fin de vos soirées en musique de fond.

 

En Bref : Une déception pour ceux qui attendaient un retour plein de belles promesses. Un album électro qui ne va pas chercher plus loin que le bout de son nez et c'est bien dommage quand on sait que The Chemical Brothers en ont les moyens.

Publié dans Musique

Commenter cet article